30 ans en dialyse mais je découvre toujours la vie

Une transplantation qui n'a pas fonctionné comme je l'espérais est tout de même devenue un tournant décisif dans ma vie. Je m'appelle Wojciech Rosanowski et j'ai décidé de profiter au maximum de ma vie.

J'ai démarré mon traitement en hémodialyse en 1985. À cette époque et contrairement à aujourd'hui, la méthode n'était pas très répandue en Pologne et, malgré mon état grave, il n'a pas été facile pour moi de bénéficier d'une dialyse car le nombre de places était très limité dans les quelques centres proposant ce traitement. Cependant, j'ai finalement pu en bénéficier car j'étais jeune et j'avais un fils de 2 ans.

Évidemment, ma vie a radicalement changé et tout s'est mis à dépendre de mon traitement, qui me prenait parfois jusqu'à 12 heures par jour. Mais dès le départ, j'ai pu compter sur ma famille et mes amis, ce qui m'a permis de reprendre plus facilement une vie normale, même si parfois ma mauvaise santé a pu avoir un impact sur les relations au sein de la famille.

Après un an en dialyse, on m'a proposé une transplantation qui n'a malheureusement pas fonctionné. Ce fut pourtant un tournant dans ma vie. J'ai décidé de faire des recherches à propos de la maladie et de respecter les recommandations du médecin.

Malgré les difficultés, j'ai décidé de profiter pleinement de ma vie et de reprendre le travail. Ma vie s'est nettement améliorée grâce aux progrès constants réalisés dans la prise en charge en dialyse et à l'ouverture de nouvelles cliniques de dialyse.

Il y a 30 ans, ma maladie et le traitement en dialyse ont changé ma vie. Mais ma motivation est toujours intacte. Je me fixe en permanence de nouveaux objectifs et j'ai la ferme intention de profiter au maximum de la vie, et de vivre une vie active sans limite, mais avec l'aide d'une équipe de médecins et d'infirmiers investis à 100 %.